Main Menu  

   

RASSEMBLEMENT MONDIAL DES FOYERS MIXTES
CENTRE OECUMENIQUE, GENEVE, SUISSE 24-27 JUILLET 1998
RASSEMBLEMENT DES FOYERS MIXTES - GENEVE 23-28 JUILLET 98

Les préoccupations majeures des Foyers mixtes en Suisse

Je suis un peu surpris qu'on m'ait demandé à moi de m'exprimer au nom des Foyers mixtes (FM) de toute la Suisse':

- la Suisse, vous le savez, est un ensemble de 23 cantons qui ont chacun leur manière propre de gérer les rapports entre les confessions (les préoccupations des FM de Coire sont certainement très différentes de celles des FM de Lausanne ou Genève). Il s'agira surtout des relations entre protestants et catholiques.

- Je ne suis pas moi-môme membre d'un FM; mon point de vue est celui d'un pasteur, qui a été amené à travailler dans plusieurs Eglises protestantes: en Valais (pays à majorité catholique), à Genève et à Nyon VD (mixité confessionnelle).

Les années 70-80 ont été marquées par de belles ouvertures : multiplication des mariages interconfessionnels reconnus par les 2 Eglises, reconnaissance des baptêmes, célébrations communes, parfois avec accueil eucharistique, construction de lieux de culte partagés entre les 2 confessions.

Mais depuis une dizaine d'années, il semble que le mouvement s'est arrêté. Au niveau des autorités d'Eglises, nous ne voyons pas de progrès. Actuellement la discussion sur l'hospitalité eucharistique, relancée, officiellement entre la Fédération

des Eglises protestantes de Suisse et la Conférence des Evêques de Suisse, est bloquée. C'est à la base que se vit pratiquement l'oecuménisme, sous toutes sortes de formes célébrations, éveil à la foi, formation biblique, actions caritatives, communautés chrétiennes de base, aumôneries auprès des aînés, des handicapés, dans les hôpitaux, radio locale des Eglises, etc.

Ce qui m'apparaît nouveau, c'est le changement d'environnement socio-religieux: les populations des cantons à tradition soit protestante soit catholique sont toutes devenues confessionnellement mixtes. Maintenant d'autres traditions religieuses se manifestent:l'immigration de pays comme l'Ex-Yougoslavie ou l'Albanie amène de nombreux musulmans, l'éventail des religions et des croyances de toutes sortes se déploie. Parallèlement, on assiste au développement des communautés de type "évangélique" ( charismatique, revivaliste, confessante) qui proposent un message souvent plus conquérant que collaborant avec les autres Eglises.

Dans ce contexte, pour les FM qui avaient dû lutter il y a 30 ans pour faire reconnaître leur identité, il est préoccupant de constater que le fossé se creuse entre une population qui considère l'oecuménisme comme allant de soi, et des autorités ecclésiastiques qui tentent de défendre des valeurs d'identité confessionnelle de moins en moins comprises. Alors que les mariages mixtes sont toujours plus fréquents, les groupes de FM sont devenus moins nombreux. Faut-il s'en attrister? Ou se réjouir de constater que beaucoup de chrétiens, ayant participé un temps à de tels groupes, se sont engagés par la suite dans d'autres formes d'activité à caractère oecuménique. Quel peut être alors le rôle des FM? Permettez-moi de l'exprimer par une sorte de parabole.

Un jeune homme était à la recherche du secret du bonheur. Il avait entendu parler d'un sage qui connaissait ce secret. Il se mit en route pour le rencontrer. Mais, parvenu au château de l'homme sage, il trouva celui-ci occupé avec bien d'autres personnes venues le consulter. Le sage lui conseilla, en attendant de pouvoir le rencontrer, de faire une visite des merveilles de son domaine, mais il ajouta, en lui tendant une petite cuiller contenant 2 gouttes d'huile: Tout au long de votre promenade, faites bien attention de ne pas renverser l'huile ! Durant son parcours à travers tout le palais, le jeune homme garda les yeux fixés sur la cuiller, puis revint vers le sage. Alors, demanda celui-ci, avez-vous admiré mes tapisseries Personnes? Avez-vous vu les précieux manuscrits de ma bibliothèque? Le pare que mes jardiniers ont mis 10 ans à créer? Le jeune homme, confus, dut avouer qu'il n'avait rien vu, son seul souci avait été de ne pas renverser les gouttes d'huile que le sage lui avait confiées. Eh bien, lui dit la sage, retourne découvrir les merveilles de mon domaine! Plus rassuré, le jeune homme parcourut alors toutes les allées, les salons, les couloirs et les escaliers du palais, en admirant, cette fois, toutes les oeuvres d'art qui avaient été soigneusement disposées à chaque endroit. A son retour vers le sage, il lui fit le récit enthousiasmé de tout ce qu'il avait vu. Mais où sont les 2 gouttes d'huile que je t'avais confiées? demanda le sage. Le jeune homme constata alors qu'il les avait renversées. Ecoute, lui dit le sage: le secret du bonheur consiste à savoir regarder toutes les merveilles du monde, sans jamais oublier les 2 gouttes d'huile dans la cuiller. (d'ap. L'Alchimiste, de P. Coelho)

Vous, les Fm, vous êtes un peu comme le jeune home placé devant une mission presque impossible: avoir les yeux grands ouverts sur les signes du Royaume de Dieu, sans perdre ces 2 gouttes d'huile d'espérance, si utiles à la bonne marche des rouages de l'unité.

Louis Noir

23 juillet 1998